LA LA Land, l’histoire d’une success story Mar24

Tags

Articles Similaires

Partager :

LA LA Land, l’histoire d’une success story

LA LA Land, l’histoire d’une success story


 

LA LA Land est le second film de Damien Chazelle (Whiplash). Mais c’est avant tout une aventure, un combat dans un monde périlleux : le cinéma. Retour sur les événements marquants qui firent du film tant acclamé une success story.

 

  • Des débuts difficiles…

Qui dit début modeste dans le cinéma, dit galère et tracas. Ne pas écouter ce que l’ont dit sur votre scénario et rester sur ses idées premières ont fait de Damien Chazelle, 32 ans, un jeune homme caractériel.

La La Land fut son premier projet en tête, bien avant Whiplash (2014). En effet, il est présenté au studio Focus Entertainment, prêt à débloquer la somme de 1 million de dollars. En revanche, Chazelle doit remodeler une grande partie du scénario, changer le style de musique (style rock au lieu du jazz), entrainant d’importantes modifications. Finalement, ce denier refuse. Il écrit alors son deuxième projet Whiplash qui va propulser sa carrière. Fort de ce succès, il revient à son scénario original, que nous connaissons tous maintenant.

Décidément, Benjamin Chazelle, batteur de formation, est un vrai mélomane.

 

  • à grands succès…

Après autant de nominations aux oscars que Titanic et Eve, La La Land en remporte 6. Comme on dit, c’est souvent le deuxième film qui est décisif. Il ne s’est pas raté. Il a aussi remporté 6 Golden Globes, 5 British Academy ou encre une Coupe Volpi à la Mostra de Venise et bien d’autres encore.

Toutes les conditions étaient réunies pour rendre le film incroyable. Tout d’abord, les acteurs. Emma Stone et Ryan Gosling ont répondu présent pour les deux rôles principaux. Pour le jeu des acteurs, il n’y aura donc rien à dire. L’histoire ? Les comédies musicales plaisent et le style de musique est tout public. Le jazz, c’est le mélange de grands styles : le classique et le blues entre autres. Et puis les plus grandes comédies musicales en contiennent (The Jazz Singer, par exemple).

Le jeune réalisateur ne manqua pas d’imagination pour cultiver et inspirer ses acteurs et l’équipe technique. En effet, chaque vendredi soir, l’équipe avait droit à des projections de films comme The Umbrellas of Cherbourg ou Boogie Nights.

 

  • qui fit quelques malheureux…

Avant qu’Emma Stone et Ryan Gosling ne soit engagés pour les deux rôles principaux, les personnages Mia et Sebastian devaient être incarnés par Miles Teller (acteur principal de Whiplash) et Emma Watson (on ne cite plus la célèbre saga pour la présenter).

Waston a décliné le rôle en raison d’un emploi du temps trop chargé pour la préparation de tournage de Beauty And The Beast. Mais en réalité, c’est simplement son agent qui a demandé un cachet trop important. Préférant l’argent à la qualité, on ne lui demande pas plus d’être belle. Une vraie comédienne de téléréalité ! L’oscar lui passant devant les yeux sans pouvoir l’atteindre, elle a une force incroyable pour intérioriser son dégoût. Elle nuance.

Miles n’a pas la joué la bonne carte non plus. Devenu avare, il ne voulait pas tourner pour seulement 4 millions de dollars. The Hollywood Reporter rapporte : « Notre source précise que le comédien, représenté par CAA, rechignait à toucher 4 millions de dollars pour ce film. Les négociations s’éternisant, il s’est retrouvé coincé par son agenda bien chargé (il aurait dû apprendre à jouer du piano pendant des semaines avant le tournage, en août 2015, mais il a tourné le troisième volet de Divergente à la place, saga dont le dernier volet, également produit par Lionsgate, sera diffusé directement à la TV) ».

Ils sont mignons ces acteurs et actrices qui se disent « passionnés » par ce monde si douloureux. S’ils savaient combien d’acteurs attendent leur place, ils s’abstiendraient de faire ce genre de chose.

 

La La Land est une sorte de confirmation dans le monde du cinéma pour Benjamin Chazelle. Après ces deux gros succès artistiques comme commerciaux, nous avons hâte de voir son prochain film… peut-être dans un autre registre à présent.