Macron VS Le Pen Avr30

Tags

Articles Similaires

Partager :

Macron VS Le Pen

Macron VS Le Pen


 

Mercredi 26 avril à 17 heures, le Conseil Constitutionnel a rendu les résultats officiels du vote. Emmanuel Macron l’emporte avec 24,01 % des suffrages et Marine Le Pen le talonne avec 21,5 %. Nous nous retrouvons alors dans les mêmes circonstances qu’en 2002. Les mêmes ? Non. Elles sont pires. Le Front National a 3,51 % de voix en plus, soit près de 1.298.824 personnes. Pour la première candidature d’Emmanuel Macron, obtenir 24,01 %, soit quasiment le quart des français majeurs (à 333 032 bulletins). Nous nous apprêtons à revivre le même cauchemar qu’en 2002, la peur que le FN-SDAP ne remporte le deuxième tour.

 

  • Quelques points des programmes

La mondialisation, c’est s’ouvrir aux marchés internationaux. Faire en sorte que les entreprises étrangères s’implantent en France et s’y développent. Car si des étrangers viennent investir chez nous, cela créera de l’emploi, augmentant ainsi le pouvoir d’achat de chacun. Cela permet aussi une terre cosmopolite. Une terre où toutes les cultures échangent leurs connaissances. La mondialisation, c’est le projet soutenu par Emmanuel Macron.

A l’inverse, Marine Le Pen souhaite recentrer l’économie sur la France, une sorte de repli sur soi. Dans son programme, elle souhaite taxer les entreprises embauchant des étrangers. Mais ce qu’elle veut vraiment n’est pas que les étrangers laissent leurs emplois en France. Non. Ce qu’elle vut réellement c’est que les étrangers partent de chez nous car elle ne veut plus voir des bougnoules et autre métèques chez nous. Mais elle oublie que ce sont eux qui ont reconstruit la France d’après-guerre.

Ah oui j’oubliai. Elle a fait un pacte avec NDA pour récolter ses petites voix (4,70%). Elle retire donc de son programme la sortie de la zone Euro. Elle a sorti de son programme, pas de ses idées. Car dans l’hypothèse où elle deviendrait présidente, qui nous dit qu’elle ne nous sortirait pas quand même de la zone Euro ? Alors c’est bien beau de vouloir ramener des électeurs, mais il semble que la tentative va échouer… une fois de plus.

La seule chose commune aux deux candidats est d’alléger les taxes pour les entreprises. Avec un point d’honneur à Macron qui veut alléger celles imposées par le RSI. Vous, patrons d’entreprises, vous savez de quoi je parle…

Dans son projet de sortir de la zone Euro, Le Pen refuse toutes les indications de Macron. Ce sont ces dernières qui renforceront la cohésion des Etats. Au niveau de l’éducation, Erasmus permet aux étudiants de voyager, de découvrir d’autres choses et de revenir plus riches de savoirs. Ce plan Erasmus est bien issu de l’Union Européenne. On est bien content de l’avoir aujourd’hui.

Sortir de la zone Euro, c’est aussi dire NON à une Europe qui nous protège. Une union entre les peuples sera toujours plus efficace qu’un peuple seul. Il y aura des projets militaires en commun. De plus, cela renforcera l’économie à petite échelle et la cohésion des peuples.

Sortir de la zone Euro serait aussi favoriser les arrangements entre les grandes entreprises et les États. Créant une concurrence plus que déloyale, les autres entreprises se verront alors amputées d’une partie de leur chiffre. A long terme, énormément d’emplois seraient menacés. La France n’a pas besoin de cela.

Ce sont tous ces points que le futur Président, (on l’espère Emmanuel Macron), saurait développer.

Mais plus concrètement, revenir au franc réduirait l’épargne des français, ainsi que leur pouvoir d’achat et tout se qui s’ensuit.

Ce n’est pas parce que la Marine de service n’aime profondément pas les autres qu’elle doit imposer son fascisme à tout le monde.

 

  • La bêtise des Français

Le pire, dans tout ça, c’est que quand on discute avec les jeunesses frontistes, elles ne sont pas profondément racistes. On leur a juste dit d’adopter ces mentalités. Ce sont des mentalités de vieux réactionnaires. Les cadres de ce parti sont, eux, profondément mauvais. Et je ne cite pas que certains cas, mais beaucoup de ces cadres ont des pensées à faire peur. Ils ne disent pas ouvertement qu’ils sont racistes ou autre pour ne pas déclencher une polémique. Mais, en interne, les discours entre adhérents au parti peuvent réellement faire peur.

Le Pen affirme haut et fort qu’une grande partie du chômage est due aux étrangers qui pillent le travail des bons Français. C’est faux. Combien y a-t-il d’étrangers qui ont les emplois les plus minables en France. Et vous savez pourquoi ce travail leur est aussi accessible ? Parce que les Français eux-mêmes préfèrent profiter du système en étant au chômage. Ils ont la flemme d’aller travailler. Le chômage ne progresse pas parce que les étrangers sont là ; il croît parce que les Français pointent à Pôle Emploi.

Elle a réellement peur des étrangers. Pourquoi ? Mystère. Sûrement à cause de sa blondeur et de ses yeux bleus ? Est-elle issue d’un esprit aryen ? Le bal à Vienne en serait la preuve…

Abstraction faite de tous les défauts de Marine Le Pen, je ne dirai jamais assez que la jeunesse est signe de progrès, d’innovation. Le programme du FN est en gros plus ou moins le même que par le passé. Ce sont les mêmes lignes directrices ignobles que celles de son père. Le programme de Macron est frais ; il sent la liberté et la croissance. Il a même une petite senteur d’emploi et de CDI… Il vit avec son temps, qui est un temps moderne. Nous ne sommes plus dans les vieilles politiques de l’an 2000 où chaque candidat pouvait avoir les mêmes idées en en changeant les termes. Il faut s’adapter aux nouvelles mentalités. C’est ce qui est expliqué dans le programme de En Marche ! A l’avenir, chacun s’ouvrira de plus en plus aux autres et il faut commencer dés maintenant.

Un slogan devrait être mis en place : « Si tu ne votes pas, ne te plains pas ». Vous Français, avez le chic pour sortir dans la rue et clamer haut et fort vos revendications. C’est très bien et il s’agit là d’un des principes fondamentaux de la liberté. Mais quand vient l’heure de donner votre avis, beaucoup désertent les urnes. Si Le Pen est élue, ce sera votre faute car vous n’aurez pas donné votre voix contre elle. Ce dimanche 7 mai, si vous ne venez pas voter pour Macron, venez au moins voter contre l’extrême droite en France.

 

Je me réjouis que les peuples ne soient pas aussi idiots. Souvenez-vous qu’Hitler même n’a jamais eu l’approbation du peuple pour accéder au pouvoir. C’était l’œuvre d’Hindenburg (en plus il n’avait pas le choix). Si Hitler n’a pas pu passer, alors pourquoi sa famille idéologique – le FN –passerait-elle ? Une dernière chose : ayez bien à l’esprit que tout ce qui motive Le Pen c’est que la France reste aux Français en ne laissant pas de place aux autres qui peuvent nous aider. Se fermer au monde, c’est s’ouvrir aux conflits.