Scandale : L’association Pivod retourne sur l’idée des galères négrières Juil12

Tags

Articles Similaires

Partager :

Scandale : L’association Pivod retourne sur l’idée des galères négrières

Scandale : L’association Pivod retourne sur l’idée des galères négrières


L’association « Pivod », qui aide à la création et au développement de l’entreprise, adopte une politique discriminatoire politiquement correcte.

  • Qu’est-ce que « Pivod » ?

L’association Pivod est un regroupement de retraités censés apporter leur expertise pour les jeunes entrepreneurs qui n’ont pas beaucoup d’expérience dans le domaine. Business plan, teasers de société, c’est leur truc. Sauf que le problème, c’est qu’ils ont des idées quelques peu réactionnaires. Une façon de voir les choses qui n’est plus d’actualité. Voici les détails de la rencontre entre Guy Naudin (membre de Pivod) et Mason Ewing dans leurs bureaux à côté du Pôle Emploi.

  • Des conseils discriminatoires et arriérés

Mélangé à un manque de connaissances approfondies, les acquis de papy au niveau de l’Afrique sont nuls, ou du moins, clichés. Ce qui est plutôt affligeant de la part de quelqu’un qui doit connaître les marchés.
Il a été conseillé à Mason d’aller travailler en Afrique plutôt qu’en France ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a « trop de concurrence en France car beaucoup de jeunes font de grandes écoles de commerce,… contrairement à l’Afrique ». Et bien oui, car en Afrique, les gens n’ont pas fait de grandes écoles ou du moins, trop peu ont des diplômes. Le raciste du jour Guy Naudin, n’a pas du beaucoup voyager ; ou s’il l’a fait, ne s’est visiblement pas intéressé au pays qui l’accueillait.
Un autre argument avancé par Monsieur N. : il y a moins de styliste et couturiers en Afrique. Erreur ! Il y a bien plus de personnes qui travaillent dans le textile qu’en France.
En gros, le message est clair : allez voir en Afrique, car ils sont moins intelligents qu’en métropole. Le marché est plus ouvert. Quand verra-t-on disparaitre cette image de l’africain qui nettoie les poubelles de Paris ? La maison de retraite est un bon endroit si vous voulez avoir une mentalité qui vous ressemble.

Ces discours, il peut les conserver pour Bolloré et autres exploitants dénigrants l’Afrique. Car quand Mason lui a prouvé par a+b que ses arguments sont mauvais, il rétorque :
« Excusez-moi, c’est vrai que je parle de choses que je ne connais pas ». Et bien alors, pourquoi avancez-vous de pareilles choses ? Quand on ne sait pas, on ne parle pas. Surtout si on risque de blesser quelqu’un. A moins qu’il ne fasse référence au titre du film « C’est pas parce qu’on n’a rien à dire, qu’il faut fermer sa gueule » de Jacques Besnard. En fait, cet homme est une blague pour entrepreneuriat.

Car il faut le savoir, une pensée réactionnaire a les mêmes fondements que le racisme : le manque de connaissance. Quand un vieux (ou un partisan de l’extrême droite) ne connait pas quelque-chose, il va le dénigrer. En somme, c’est une réaction humaine et primitive. Le racisme, c’est le même schéma.

Dans le domaine du manque de connaissance, le croulant (papy), n’est pas au bout de ses peines. Il arrive au rendez-vous, tout fier, tenant la page Wikipédia de l’intéressé. Il dit tout connaitre de lui et blablabla. Sauf qu’il n’est pas au courant qu’il est déjà styliste ! Ce n’est pas comme si c’était marqué en plein milieu de la page Wikipédia. Il parait que General d’Optique fait la deuxième paire à 1€… Il a fallu lui montrer où est-ce que c’est marqué.
Une bonne blague : il prend le temps de lire la définition du styliste à Mason. Il ferait bien de lire la définition des mots « professionnalisme » et « entrepreneur ».
Le tout fut inscrit dans une brochure extraite d’un document payant. S’ils sont là pour aider les entreprises bénévolement, pourquoi leur offrir des renseignements payants ? J’adore la logique de la radinerie. Et vous ?

  • En France

Quelques petits chiffres sur le racisme et idées réactionnaires en France ? Selon une étude rapportée par le journal Le Monde ce 21 mars, 59% des français se déclarent « pas raciste du tout ». Et entre nous, dans ces 59%, il y en a un bon paquet qui ne semble pas assumer. Pour vous dire, je parierai que ce Monsieur Naudin en fait parti. Et pourtant…
Il y a quand même 41% des français qui s’avouent racistes (à des degrés différents). Cela voudrait dire que 27.43 millions de français sont racistes ? La honte à l’état pur.
Le Monde nuance tout de même. Il subsiste beaucoup de préjugés en France : « Les Noirs n’en foutent pas une », « Les arabes dealent », « Les jaunes sont riches »,…

Quand est-ce que les communautés présentes dans un pays ne seront plus contraintes de retourner de là où elles viennent ? Les « bons » français font la même chose avec les migrants. Ils fuient leur pays alors que la guerre est chez eux. En fait, je proposerai la chose suivante à ceux qui font ceci : avant de sommer quelqu’un de retourner « de là où il vient », allez-y vous-même et vous verrez !

Nathanael Lidia